analyse d’art

devoirs pour le 13 novembre

Comparez deux oeuvres que vos camarades ont présentées de périodes différentes (pas les mêmes deux que quelqu’un a déjà comparées) d’après 1) vos notes de classe et 2) l’information sur le site de chronologie.

Vous pouvez vous référer à ce que vos camarades ont déjà dit sur le blog, mais vous devez faire des observations uniques:

• le choix de sujet représenté

• le style/la technique de l’artiste

• combien cette oeuvre représente bien le mouvement avec lequel elle est associée

par exemple (ce ne sont pas des oeuvres de vos camarades):

Man-Ray_FemmeViolon

Man Ray, Le violon d’Ingresmatisse-la-femme-au-chapeauHenri Matisse, La femme au chapeau

L’oeuvre de Matisse, La Femme au chapeau, représente une femme avec le dos tourné vers le spectateur, comme l’oeuvre de Man Ray, Le violon d’Ingres. Matisse a peint son tableau en huile avec beaucoup de couleurs irréelles mais Man Ray a fait une photographie en noir et blanc. Chez Man Ray on ne voit qu’à peine le visage de la femme, et l’oeuvre se réfère explicitement à une oeuvre néoclassique du peintre Ingres. Matisse a crée un tableau original: on peut voir les yeux de la femme mais son regard est écarté vers le côté. Cette femme est aussi belle que celle de Man Ray, mais avec les couleurs extrêmes, l’artiste met l’emphase sur ce qu’on ne voit pas dans la vie. La forme chez Matisse est aplatie tandis que chez Man Ray, la rondeur de la femme est mise en valeur. Man Ray a joué avec la forme féminine avec un clin d’oeil typique des surréalistes: il a comparé le corps à la forme d’un instrument musical, mettant deux objets ensemble qui ne vont pas ensemble en réalité. Avec ces blocs de couleur vive, la forme plate, et le manque de détail réaliste, Matisse a créé une oeuvre typique des Fauvistes.

 

14 Responses to analyse d’art

  1. jeandanielleroy17 says:

    Le Penseur (1882) de Rodin est une sculpture d’un homme musclé dans une position de penser durement. Qu’il fut crée en bronze lourde et sombre le rends encore plus fort et impressionnant. C’est un peu la même chose avec l’oeuvre de Eugène Delacroix, Tigre attaquant un cheval sauvage (1826-29), où la musculature des animaux est aussi torsionné que le penseur. Delacroix utilise des couleurs contrastés pour crée une sorte de ying yang entre les couleurs froides du cheval et chaude du tigre. De même, la sculpture de Rodin nous montre un homme aussi equilibré que le ying yang: il est fort aussi mentalement que physiquement.

    Le tableau appartient au Romantisme qu’il s’appuie sur beaucoup d’image classique de littérature ou mythologie; cette scène pourrait être trouvé dans un histoire classique. La sculpture de Rodin appartient au Modernisme; comme la peinture du tigre, Rodin crée une sculpture moderne en style mais classique en sujet (Le penseur est nu comme les héros grecque de la mythologie.

  2. tatiannacapko16 says:

    « La Desserte Rouge » par Henri Matisse, une peintre du Fauvisme, est un tableau d’une salle où une femme arrange des fruits et le mur, la table et l’arriere-plan est rouge. Dans ce tableau il y a aussi un tableau (ou une fenêtre il n’est pas évident), qui permit l’audience l’interprète pour eux-même. Les traits de pinceau dans « La Desserte Rouge » ne sont pas lisses, est il utilise des couleurs délicates. Il utilise un perspective inverse, et il n’y a pas beaucoup de dimension–les fleurs et la femme, par exemple, sont plats. Le tableau représente bien le Fauvisme parce qu’il n’est pas réaliste et Matisse utilise une couleur forte (rouge).

    C’est similaire à l’oeuvre de Claude Monet, une peintre de Post-Impréssionnissme, « Impression, soleil levant » parce que le tableau permit l’audience à interpréter le sujet du tableau. Dans « Impression, soleil levant », Monet peint des bateaux dans de l’eau sans beaucoup de détail. La plupart du tableau est bleu, mais le soleil est orange brillant, donc on peut croire que le soleil est le sujet mais il n’est pas certain parce que il y a des bateaux aussi. Monet utilise des traits de pinceau distinctifs, qui est une caractéristique principale de Post-Imprésionnissme. Le soleil dans le tableau est une couleur vive, un autre caractéristique de Post-Impréssionissme.

    Les deux tableaux sont différents parce que les sujets de « Impression, soleil levant » sont les sujets quotidiens, et « La Desserte Rouge » est très pas ordinaire et irréaliste.

  3. nikhilbrocchini16 says:

    En dix-huit cent dix-neuf, quand Géricault a fini son oeuvre “Le Radeau de la Meduse,” il a fait un déclaration rebelle de la condition humaine. En “La Meduse,” le mort n’est pas seulement le mort. Il n’est pas quelque chose individuel, mais quelque chose qui est partagé avec tout le monde. Géricault a cru que les experiences des gens n’étaient pas choses quotidiens, mais que ils avaient du grandeur et de l’importance. C’était un sentiment qui va reproduire par tous des artistes de la romantisme.

    Trente ans après “La Meduse,” Courbet a fait “Un enterrement à Ornans.” Cette ouvre représente des gens moyens qui sont au enterrement de leur voisin. Cette tableau n’accentue pas un aspect ou l’autre de l’enterrement ou les gens. Contre l’esthétique des romantiques, Courbet a fait un représentation de vie très similaire de la réalité. Les emotions sont seulement des emotions normales. Courbet et Géricault était pionniers dans leurs styles, Géricault en romantisme, et Courbet en réalisme. Les deux était des rebelles dans leurs temps, mais avec temps, ils sont devenues le nouveau ordre établi. L’art est vraiment comme l’adage: “Ça va passe aussi.”

  4. jillreilly17 says:

    On peut comparer “Le sacre de Napoleon” de Jacques-Louis David et “Un enterrement à Ornans” de Gustave Courbet. Le tableau de Courbet est de la periode du néoclassicisme et le tableau de Courbet est de la periode du réalisme, mais les deux sont similaire. Ils ont beaucoup de gens et c’est difficile à identifier un sujet. Les deux artistes utilisent la lumière à une côté de la scène pour mettre l’attention là. Tous les gens dans les deux tableaux regardent un point focal. Les deux artistes mettent l’attention des sujets dans un point et donc les spectateurs regardent le même point. Aussi, David et Courbet joué avec les positions des gens. Quelque gens regardent face arrière, quelque gens regardent face d’un côté, et quelques gens regardent face devant. Dans les deux oeuvres, il y a un croix, donc elles ont l’air d’une situation religieuse. David et Courbet peinent avec beaucoup de détail. C’est intéressant qu’ils ont les styles similaires parce qu’ils peinent dans les périodes différentes.

  5. leilakashani-sabet17 says:

    “Impression, Soleil Levant” par Claude Monet est une peinture de la période d’impressionnisme et “Tigre Attaquant Un Cheval sauvage” est un œuvre romantisme d’Eugène Delacroix. Les deux peintures ont plus de similarités qu’on pense.
    Il y a de mouvement dans les deux peintures. Monet met le mouvement dans le ciel, où on peut voir la progression du soleil que lève, et dans l’eau, où on peut voir des choses. Le réflexion du mouvement du ciel (qui aide avec le mouvement dans la peinture) et les lignes grises qui vont dans la même direction que la lumière du soleil. Delacroix utilise the mouvement au front pour aider avec l’attaque du tigre.
    Aussi, Monet et Delacroix utilise la contraste des couleurs foncé et clair pour mélanger les sujets de la peinture. Dans la peinture de Delacroix Il mets les deux ensembles et mélangent ces deux animaux. Monet peint la même chose: il utilise la contraste entre les couleurs vives et foncé pour mélanger les deux éléments: le soleil et la mer. Dans les deux peintures, il est difficile pour définir un vrai sujet. Dans la peinture de Delacroix, est-ce qu’on voit le tigre ou le cheval? La même situation avec Monet: voit-on le soleil, ou les bateaux sur la mer? Les peintures utilise la différence entre les couleurs pour créer un sujet entre les deux éléments.

  6. ronoppenheimer16 says:

    « Tigre attaquant un cheval sauvage » par Eugène Delacroix, une peintre du Romantisme, est un tableau où un tigre se bat avec un cheval sur la terre et il y a des montagnes au fond. Dans ce tableau, il y a beaucoup de mouvement dans le centre. Delacroix utilise des couleurs claires comme marron et bleu. Le tigre et le cheval font une forme circulaire qui ressemble à un symbole yin yang. Le tigre est marron comme la terre et le cheval et bleu comme le ciel et des montagnes. Des traits de pinceau sont très larges, la technique est comme l’impressionnisme. Le cheval et le tigre ne sont pas réalistes, ils sont glorifiés.

    C’est différent à l’œuvre de Gustave Courbet qui est réalisme comme « Un enterrement à Ornans » parce que le tableau n’a pas un sujet principal. Dans « Un enterrement à Ornans », il n’y a pas beaucoup de mouvement et Courbet utilise des couleurs fond et très vive. Dans le tableau, il y a beaucoup de noir. Des personnages sont très réaliste, la technique et des trais de pinceau sont très fines et détaillées. Courbet peint des personnages qui n’étaient pas très riches. Il y a des images religieuses comme le crucifix dans le tableau.

  7. annikasalmi17 says:

    « Tigre attaquant un cheval sauvage » par Eugène Delacroix démontre le romantisme parce que les œuvres ont beaucoup d’émotion et les sujets dramatiques. Cette œuvre n’est pas héroïque comme les autre œuvres du romantisme parce que le cheval et sauvage et il y a de violence. Les deux sujets font un cercle dans le centre du tableau et il y a beaucoup de mouvement. Les sujets ne sont pas détaillés, mais on peut voir qui ce passé.

    « La bohémienne endormie » par Henri Rousseau a un animal exotique dans le tableau comme « Tigre attaquant un cheval sauvage » et les deux tableaux ont des couleurs similaires et contrastes (bleu et orange), mais il sont très différents. « La bohémienne endormie » est de l’art naïf, un mouvement qui a des sujets qui ne sont pas en perspective, qui est différent que les œuvres du romantisme. Il n’y a pas de mouvement aussi et les sujets son plus détaillé mais maladroite et il n’y a pas de texture.

  8. markaellertson18 says:

    “Bal au Moulin Rouge” (Toulouse-Lautrec) est different et similaire que “Bal au Moulin Rouge” (Chéret). Les deux represent un vivre élégant et lux, parce qu’ils montrent le même sujet. Aussi, dans les peintures il y a des robes chic. Ils utilisent les couleurs chaud dans le devant et des ombrés et couleurs froid dans le fond pour fixent des yeux à le sujet principal. Le mouvement est important dans le fond de l’œuvre de Chéret et le fille qui danse dans l’œuvre de Toulouse-Lautrec. Mais, le style des images sont très different. Chéret a fait un publicité, pas un tableaux comme Toulouse-Lautrec. Il a peinture des mots, et tout les gens sont plat, ils n’ont pas des ombres ou beaucoup de détail réaliste. Aussi, il est plus pose que l’oeuvre de Toulouse-Lautrec. Toulouse-Lautrec a fait un image de l’esprit de le Moulin Rouge, pas un publicité. Alors son image a plus de l’emotion et perspectif d’un visiteur au Moulin Rouge que Chéret, qui a peinture pour les étrangers. Alors le sujet de les deux est la même, mais ils ont les styles different et les perspectives different.

  9. micheleetzbach16 says:

    « La Blanchisseuse » de Chardin est un tableau des femmes se lavent les vêtements et un garçon souffle une bulle. On peut comparer cet tableau avec le tableau « Un Bar aux Folies Bergère, » a fini de Manet plus que cent ans après. « Un Bar aux Folies Bergère » représente une femme au bar avec beaucoup des personnage, peut-être les hommes, dans l’arrière-plan. Dans « La Blanchisseuse, » Chardin utilise des couleurs chaudes, comme blanc, rouge et brun clair. Manet utilise des couleurs opposées, comme noir, bleu et brun foncé. Il utilise des couleurs froides. Les expressions des visages des femmes dans les deux tableaux sont très similaires. Chardin et Manet ont peint peu triste encore contenu expression. Ni peintre utilise des ombres dans ses tableaux. Manet ajoute plus de détail dans ses ouvres que Chardin. Les peintres font des traits très différemment. Dans « La Blanchisseuse, » Chardin se cache les traits, on ne les voit pas. Mais, dans « Un Bar aux Folies Bergère, » Manet fait beaucoup des traits, certains lisses et certains rugueux. On peut voir tous les traits. C’est le style de post-impressionnisme.

    • Madge says:

      An irritant. I prefer my consoles of the darker tone but, as has been illuminated in the article, would prefer to pay less and obtain extra external meemhy.Botror. I may simply have to go with the costly version and hope Nintendo do release a lot on the eShop during the year to recoup the expense.

  10. chloedavid17 says:

    “Loïe Fuller” par Jules Chéret démontrer une danseuse qui porte une robe coloré. Elle n’est pas très détaillée, mais les couleurs de sa robe et le contraste entre la robe et le fond noir donne l’impression de mouvement. L’impression de mouvement et d’emotion dans ce tableau est très different que “L’Avenir des statues” par René Magritte. Ce tableau est très different parce qu’il est plus réaliste, avec beaucoup de détaillé et attention aux ombres et texture. Il n’y a pas de mouvement dans ce tableau, contrairement à “Loïe Fuller”. L’idée de “Loïe Fuller” est très simple, et il n’y a pas des idées métaphorique ou caché. “L’Avenir des statues” a des idées compliqué et métaphorique, et la différence entre les deux tableaux démontrer la progression de l’art et comment il change sur temps.

  11. colettesachs17 says:

    On peut comparer “Le Dejeuner sur L’herbe” par Édouard Manet et “La Blanchieseusse” par Jean Siméon Chardin. Bien que les deux sont axés sur des femmes, ils sont très différents. Manet utilise beaucoup des couleurs frois dans son tableau. Il y a beaucoup de vert et on peu de bleu. Mais Chardin utitlise des couleurs chauds pour la plupart, il y a beacoup de brun, orange, et rouge. Aussi, ils ont des coups de pinceau différents. Les coupes de pinceau de Manet sont plus définis et épais que les coupes de pinceau de Chardin. Chardin a les coupes de pinceau très lisse et mince. La femme dans “Le Dejeuner sur L’herbe” est nue, et elle regarde directement le spectateur. Contrairement, la femme dans “La Blanchieseusse” porte des vêtements et elle ne regarde pas le spectacteur. “La Blanchieseusse” a été peint en 1730, mais “Le Dejeuner sur L’herbe” a été peint en 1863. Parce qu’il y a une grande différence d’âge, les styles sont très différents.

  12. davidcook18 says:

    “La Blanchisseuse” par Jean Chardin et “Bal au Moulin Rouge” par Jules Cheret a quelques similarités et beaucoup de differences. En premier, le sujet dans les deux tableaux sont une femme. Et la femme ne regarde pas le spectateur. Aussi La femme portent une robe. Mais les sentiments dans les tableaux sont très different. Dans “La Blanchisseuse,” la femme a une expression triste et dans “Bal au moulin rouge” la femme est très heureux. Puis les couleurs dans “La Blanchisseuse” Sont chaud mais foncée et les couleurs dans “La bal au Moulin rouge” sont vives et claires. Dans “Bal au Moulin Rouge” la robe de la femme est jaune et le moulin est rouge. Parce que le rouge et jaune sont très vives, il y a un contraste avec le bleu et le violet. Mais dans “La blanchisseuse” tous les couleurs sont similaires et il n’y a pas de contraste. Parce que Chardin a peint “La Blanchisseuse” en 1735 et Cheret a peint “Bal au Moulin Rouge” en 1892, il y a beaucoup de differences parce que les styles que les artistes utilisent sont différents.

  13. samanthamendoza16 says:

    «Les Amants» de Magritte représente un couple, ainsi que «Le sacre de Napoléon» de David, mais il y a d’autre personnes aussi. Les deux utilisent une pièce comme le cadre de chaque tableau, mais Magritte a peint le fond comme le ciel, qui montre le style du surréalisme, et David a peint la pièce la plus grande des deux et plus sacré que laquelle de Magritte, et ça représente le néoclassicisme. L’usage d’ombres par David distingue les personnes qui sont importantes des personnes ordinaires, mais les ombres utilisées par Magritte tracent les contours des visages et corps des amants. Dans le tableau de Magritte, la plupart de l’oeuvre est illuminée. Dans le tableau de David, seulement le centre est illuminé. Le tableau de Magritte représente le surréalisme parce que les têtes des amants sont couvertes mais ils s’embrassent encore. Le fond est aussi comme le ciel, mais ils sont dans une pièce. Le tableau de David représente le néoclassicisme parce qu’il y a beaucoup de détails dans l’oeuvre, surtout dans les vêtements de Josephine, Napoléon, et le pape. Il y a aussi de la contraste entre les gens plus pauvres et les gens plus classes.

Leave a Reply

Your email address will not be published.